Le Wiki du Village

Documents, textes, photos sur la lutte contre la déviation de Jargeau, son pont et son monde

Outils pour utilisateurs

Outils du site


argumentaire:artificialisation

Ne pas contribuer à une artificialisation des sols galopantes

Considérant le plan d'urbanisation : il y a encore des permis de construire qui sont délivrés (et sur des terres agricoles) alors que la commune de Jargeau est déjà encombrée par une circulation routière qu'elle n'arrive pas à gérer, où est la cohérence? Si on augmente la population, on augmente les problèmes de circulation!

l'habitat est premier responsable de artificialisation des sols (42%), devant les transports (28 %) : les projets comme la déviation et le pont constituent le 2ème plus gros responsable de l'artificialisation en France métropolitaine.

Problèmes liés à l’artificialisation des terres en France et dans la Métropole sont :

  • Biodiversité : éffondrement de la biodiversité du à la disparition des NAF (espaces Naturels, Agricoles, Forestiers)
  • Réchauffement climatique : les NAF constituent des puits de carbone naturels. Ils absorbent 7 % seulement des gaz à effet de serre produits par la Métropole alors que l’objectif « neutralité carbone » assorti d’un facteur de division des émissions égal ou supérieur à 6 (loi de septembre 2019) voudrait qu’ils soient en mesure d’en absorber 17 %. Pourtant le SCOT prévoit de les réduire encore.
  • Agriculture : la métropole prévoit d’artificialiser 845 ha de terres agricoles, 600 ha pour le résidentiel, 245 ha pour les activités économiques.

Si on continue, 280 000 ha de terres seront artificialisés France entière d’ici 2030, soit la surface agricole d’un département moyen.

  • Le problème du logement : La construction de logements neufs au détriment de la rénovation des logements vétustes et des logements vacants est clairement identifiée comme la cause principale de l’artificialisation des sols (après le transport qui a sa part)

Conclusion : l’objectif « zéro artificialisation nette » inscrite dans le plan biodiversité et dans la nouvelle Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) doit être appliqué dans les territoires. L’Observatoire National de l’Artificialisation des Sols (ONAS) a été créé pour assurer le suivi de cet objectif qui doit figurer dans tous les documents de planification des territoires (SCOT, PCAET, PLU)

Nos propositions en matière de logement sont :

  • Modifier le SCOT et le PCAET d’Orléans Métropole pour prendre en compte les objectifs légaux de « neutralité carbone » et de « zéro artificialisation nette »
  • Appliquer la loi et engager sans attendre la rénovation des passoires thermiques et des logements vacants, ce qui permettra du même coup d’éradiquer la précarité énergétique.
  • Construire la ville sur la ville en évitant de construire en extension et en mettant réellement fin à l’étalement urbain
  • Ne pas construire toujours plus et toujours plus grand pour répondre à la soi-disant demande de « desserrement des ménages » (10 000 logements prévus par le SCOT pour répondre à ce « besoin sociétal » )
  • Promouvoir de nouvelles façons d’habiter (cohabitation, habitat partagé)
  • Promouvoir réellement la « ville de proximité » pour éviter les déplacements et les besoins en nouvelles routes et dessertes en tout genre mangeuses d’espaces
argumentaire/artificialisation.txt · Dernière modification: 2020/01/21 17:48 par simon